PAGE ACCUEIL

Les publics de la facétie (XVe – XVIIe siècles). Actes de la journée d'études

06 Mai 2018

Les publics de la facétie (XVe – XVIIe siècles). Actes de la journée d'études

 

Présentation

 

Sommaire

 

Contributions

Klaus Kipf (Ludwig-Maximilians Universität, Munich)

Le public de la littérature facétieuse latine en Allemagne aux XVe et XVIe siècles.

 

Katell Lavéant (Université d’Utrecht)

La longue vie des textes joyeux français : éditions et lectorats de statuts parodiques du XVIe au XIXe siècle.

 

Marie-Claire Thomine (Université de Lille)

Quels publics pour l’édition par Estienne Groulleau des Discours d’aucuns propos rustiques et facétieux de Noël Du Fail (Paris, 1547) ?

 

Romain Weber (Bibliothèque historique de la ville de Paris)

Les recueils facétieux pirates augmentés, une piste d’étude pour leurs publics.

 

Louise Amazan (Sorbonne Université et BnF, Réserve des livres rares)

La publication des Joyeuses narrations en 1557, maillon d’une politique éditoriale concertée.

 

Marine Gaulin, Julie Monsterlet (Université de Lille)

Éléments sur les Joyeuses narrations.

 

Anne Boutet (Université de Tours, CESR)

Lire L’Heptaméron au XVIIe siècle : éditions et réception.

 

Tiphaine Rolland (Sorbonne Université)

La facétie dans les ruelles galantes ? Évolutions du lectorat des compilations plaisantes (1640-1660).

 

Michèle Rosellini (ENS de Lyon)

Quelques hypothèses sur l’évolution du goût du public pour les contes facétieux au XVIIe siècle.

 

Elsa Kammerer (Université de Lille, IUF)

La Geschichtklitterung de Johann Fischart dans le sillage des recueils de facéties : nouvelles hypothèses sur une possible « communauté de rieurs ».